Quelle peinture choisir ?

peinture_jerenovetoutpourvous » Christophe, j’ai mon appartement à repeindre : tu nous conseilles quoi comme peinture ?

-  » Tout ? Cuisine, salle de bain ? (pièces humides) Chambres ? Une couleur ? Plusieurs couleurs ? Plafond ? Murs ?

- Oui, partout, mais on voudrait exactement la même couleur que sur ce magazine : tu as vu ça ?! Par ailleurs, avec les enfants, on voudrait pouvoir nettoyer dans les pièces les plus passantes… mais le tout avec un budget maîtrisé.
- Et l’état des murs ?

- Ben on peint dessus.
- OK, je passe faire un diagnostic de votre appartement….

La peinture est un des derniers postes de dépense des ménages quand ils réalisent leur travaux : elle arrive en dernier.
Nombreuses sont les solutions proposées, envisagées, les choix, les prix. Aussi, jerenovetoutpourvous a décidé de vous apporter toute la lumière pour ceux au bout du rouleau…

1. Peindre oui, mais sur quel support ?

C’est LA question à vous poser avant tout travaux de peinture. La peinture est certes un coût (le produit / la main d’oeuvre si vous faites appel à nous). Mais la préparation est la base d’un travail professionnel : Pourquoi ? Ne mettez pas la charrue avant les pneus.

1.1. De la qualité des surfaces :

Un mur n’est pas qu’un mur : il est une surface composée d’un matériau à déterminer et parfois recouvert (peinture, papier peint, toile à peindre…).

Afin que vous ayez un bel aspect et une belle tenue, il va falloir d’assurer de la qualité de ce support et de sa tenue dans le temps.

Quel aspect à votre mur ? Est-il recouvert (peinture ? papier peint ?) : il va falloir le nettoyer, ôter les couches afin d’atteindre le matériau de base (plâtre, brique, béton…). Là, 2 cas : soit le mur est en bon état, soit pas.
Bon état : on peut l’enduire. S’il présente des fissures (selon votre immeuble ou maison) on peut apposer un entoilage : une fibre posée sur le mur sur laquelle on va poser des couches d’enduit. Entre chaque couche, l’enduit est poncé à la main pour lui donner un aspect lisse et éviter un aspect  » granuleux  » (quand on passe la main sur un mur bien enduit, la peau n’accroche pas) : petit truc de pro pour évaluer un peintre.
Mauvais état : le mur présente de grosses fissures, des parties cassées par de l’humidité. On ne peut parfois pas le reprendre (ou alors avec du vrai plâtre  » à l’ancienne ». Cela coûte très cher, prend beaucoup de temps et quasiment abandonné aujourd’hui).
Il faut alors le doubler et plusieurs techniques existent. Lorsqu’un mur est doublé, on a juste les enduits à faire (bande calicot entre les plaques).

1.2. La sous-couche :
La peinture doit  » adhérer  » au support. Pour ce faire, il est nécessaire d’appliquer une sous-couche de qualité en fonction du support.

1.3. La peinture :

On y vient enfin après nos étapes préparatoires. Plusieurs questions à se poser :

- Quelles pièces sont à peindre ? Cela influera sur le type de peinture et son aspect (mat / brillant).

- Quelles couleurs je veux ? (nuanciers disponibles)

Elles sont toutes possibles et Jerenovetoutpourvous vous permet même de reproduire vos couleurs préférées. La reproduction de peinture se fait en atelier à l’aide d’outils spécialisés (laser). On peut ainsi avoir la même couleur si vous aviez oublié vos références. Seul nécessité : avoir un échantillon de la couleur…

- Quel type de peinture ? A l’eau (phase aqueuse) A l’huile (phase solvant) ?

La peinture à l’eau, pour la majeure partie acrylique, il y a de nombreux avantages à l’utiliser : Pas ou peu d’odeur, séchage rapide, nettoyage évident des outils.

La peinture à l’huile, l’avantage est une meilleure résistance. 3 grands types (glycéro, époxy, polyuéthane). Elles ont un bel aspect mais mettent plus de temps à sécher. Par ailleurs, elles contiennent davantage de solvants.