Canalisation en plomb : travaux à prévoir

Branle bas de plombat !  A partir du 24 décembre 2013 (cadeau du législateur), la concentration des eaux en plomb sera drastiquement réduite (25 à 10 microgrammes par litre : directive 98/83/CE du 3 novembre 1998 et décret n°2001-1220 du 20 décembre 2001) . Nombreuses sont les maisons ou copropriété qui ont des canalisations tout ou partie en plomb.
Cependant, il faut se hâter lentement avant de se lancer dans ces travaux qui peuvent être coûteux.
Les conseils de Jerenovetoutpourvous : Le diagnostic, l’analyse puis les travaux.

  1. Le diagnostic :

Réalisé par des professionnels, il vous donne l’ensemble des informations sur votre réseau actuel :

  • âge de l’immeuble
  • nature des canalisations (plomb, cuivre, autres)
  • nature de l’eau (plus ou moins acide)
  • traitement ou pas de l’eau par le distributeur.

2. L’analyse :

En fonction du diagnostic, l’expert vous indiquera quelles sont les actions à mener :

  • Techniques et procédés contre le plomb dans l’eau.
  • Remplacement de tout ou partie des canalisations.
  • Chemisage des canalisations
  • Filtration de l’eau.
  • Devis à prévoir.
  • Rappel sur les dangers du plomb pour la santé si les doses légales ne sont pas respectées.

L’ARC (Association des Responsables de Copropriétés) rappelle cependant que «  des AG qui commenceront à se tenir dès la rentrée, les copropriétaires seront incités à voter des travaux coûteux et souvent inutiles «  (source : http://www.leparticulier.fr/jcms/p1_1440823/travaux-changer-ou-pas-les-canalisations-en-plomb-avant-la-fin-2013).

Cette association va militer pour :

  • Proposer un plan d’action lié à chaque diagnostic.
  • Empêcher les syndics et plombiers indélicats de sévir par intimidation des copropriétaires.
  • Mobiliser associations et chambres professionnelles pour obtenir du gouvernement un report de la date limite de 2013 à 2020, une possibilité offerte par la directive européenne.

 En conclusion :

Jerenovetoutpourvous vous conseille d’établir un diagnostic : nous pouvons le faire, n’hésitez pas à nous appeler.
Ensuite, établissez un plan d’action en rapport avec la norme à atteindre puis déterminez les étapes pour l’intervention (le changement de réseau est souvent lourd s’il doit être réalisé : on casse des parties communes, des colonnes techniques, coupure d’eau… et le budget doit être dégagé sur l’année en cours pour l’entreprise mandatée).