Détecteur de fumée – Protection des particulier

Depuis quelques années, le détecteur de fumée fait l’objet de débats et questions. La loi a tranché : ils seront obligatoires au plus tard le 8 mars 2015. Notre recommandation : OUI, il est nécessaire d’en installer un dès maintenant pour 3 raisons :

1. Votre assureur peut l’exiger (et refuser d’assurer votre habitation sans certificat ou facture).

2. Cela vous assure une sécurité à minima en cas d’accident domestique provoquant un incendie (la première des sécurités étant d’avoir un logement aux normes : cheminée / électricité NFC 15 100 / éviter les multiprises …)

3. Cela sera obligatoire en 2015 : Donc pourquoi attendre ?

Un arrêté publié au Journal officiel du jeudi 14 mars 2013 précise les exigences auxquelles doivent répondre les détecteurs de fumée normalisés installés dans chaque logement, les conditions de leur installation, de leur entretien et de leur fonctionnement. Tout lieu d’habitation devra en effet être équipé d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) au plus tard le 8 mars 2015.

Installation de détecteurs de fumée dans les logements :

Objectifs

L’installation d’un détecteur de fumée doit permettre :

  • de détecter les fumées émises dès le début d’un incendie
  • d’émettre immédiatement un signal sonore suffisant pour permettre de réveiller une personne endormie.

Caractéristiques exigées

- Le détecteur de fumée doit être muni du marquage CE et être conforme à la norme européenne harmonisée NF EN 14604.

Attention : les détecteurs de fumée utilisant l’ionisation sont interdits, car ils sont radioactifs.

Obligation d’installation

Le détecteur de fumée doit être installé :

  • par l’occupant ( locataire ou propriétaire),
  • ou par le propriétaire bailleur d’un logement.
  • ou par l’organisme exerçant des activités d’intermédiation locative et de gestion locative sociale.

Emplacement du détecteur

Le détecteur doit :

  • être installé de préférence dans la circulation ou dégagement desservant les chambres
  • et être fixé solidement en partie supérieure, à proximité du point le plus haut et à distance des autres parois ainsi que des sources de vapeur.

Remise d’une attestation à son assureur.

Le locataire ou le propriétaire ou l’organisme doit notifier cette installation par la remise d’une attestation à l’assureur avec lequel il a conclu un contrat garantissant les dommages d’incendie.

À savoir : l’assureur peut refuser d’assurer un logement qui n’est pas équipé d’un détecteur de fumée.

Vérifications régulières

L’occupant ou le propriétaire bailleur ou l’organisme doit :

  • s’assurer de la mise sous tension du détecteur en vérifiant que le voyant prévu à cet effet est allumé
  • et remplacer les piles lorsque le signal de défaut de batterie est émis.

Afin de vous aider à choisir, des sites vous propose des comparatifs.
Attention, petit conseil de jerenovetoutpourvous.com : si vous avez une cheminée ou un système de chauffage à combustion, posez également et/ou un détecteur de monoxyde de carbone. Ce gaz inodore et incolore produit de nombreux accidents chaque année.

 

http://test-comparatif.quechoisir.org/detecteur-de-fumee-160729/